Éveil à son Être

Qui-suis-je ?

J’aimerai partager un grand moment philosophique que j’ai eu avec moi-Même, sur « Qui-suis-je ? »

Vous êtes-vous déjà posé cette question ?

Si ce n’est pas le cas, prenez un moment de réflexion avant de poursuivre la lecture.

Bon, je commence, cela ne reste qu’une approche, évidement des spécialistes en la matière en parlerons mieux que moi.

Donc pour répondre à cette question ancestrale de « qui suis-je ? », je débute par le postulat que nous sommes des êtres humains, nous sommes tous d’accord sur cet état de fait, mais qu’est-ce qu’un être humain ?

Wikipédia nous définit « l’être humain comme » comme ceci :

  • En philosophie, parler d’être humain, en lieu et place du terme générique d’« homme », c’est emprunter la voie qui tente de répondre à « la question centrale en toute anthropologie telle qu’elle a été formulée par Emmanuel Kant, dans le sens où il se la posait, « Qu’est-ce que l’homme ? » « Was ist der Mensch ». Dans cet esprit, le questionnement porte sur sa nature intime, plutôt animal ou plutôt proche d’une nature divine, libre ou étroitement conditionné par son milieu, l’être humain, dans la diversité de ses figures historiques, capable du meilleur comme du pire fascine depuis l’origine la pensée philosophique occidentale.

Êtes-vous en accord avec ce point de vue ?

Autrement, quelle en serait votre définition ?

Je vais profiter de ce moment pour vous demander de quelle manière vous exprimez-vous au quotidien, d’être un être humain ?

  • Vous exprimez-vous selon la définition de la famille des mammifères ?
  • Vous reconnaissez-vous t’en que tel ?

Ou alors,

  • Êtes-vous « un être dans un humain » ?
  • Un être qui s’exprime à travers un humain ?

Vous voyez, il y a différents points de vue sur ce que nous sommes, j’aimerai plutôt dire de la manière sur laquelle nous nous exprimons, de notre façon d’être, nous exprimer et d’exprimer la vie.

Maintenant continuons avec une autre éternelle question de qui est cet « Être » ? 

Depuis des millénaires des écrits, croyances et informations transmises oralement nous parlent de notre nature divine, de notre essence, de ce que nous sommes réellement.

Une conscience qui vient faire une expérience humaine à travers la matière et pour cela elle a besoin d’un humain (évidement) qui lui sert de véhicule pour faire cette expérience dans la matière.

Et cette conscience est issue ou fait partie ou vient de la source, du grand tout, du grand architecte, du grand barbu assit sur son trône (de fer… LOL), de dieux, de celui que ne nomme pas etc…, nous y reviendrons plus tard sur la conscience, j’ai aussi ma petite idée là-dessus aussi.

Jusqu’à là vous me suivez toujours ?

Donc je continu, l’humain est doté d’un formidable outils qui lui à permit à travers les millénaires de subsister et de ne pas périclité, il nous prévient des dangers, il est capable de résonner pour résoudre des problèmes simples ou complexes comme, trouver de la nourriture, de s’abriter des intempéries, de s’éloigner d’un danger potentiel, de prendre soins de lui-même et de ses congénères et également capable de déterminer si Gucci ou Louis Vuitton sont de précieux alliés vestimentaire pour affronter la vie de tous les jours.

Nous pouvons le comparer à l’ordinateur de bord d’une voiture, celui qui reçoit toutes les informations et est doté d’une super mémoire pour assimiler toutes les informations de son environnement et pour ainsi y évoluer en toute sécurité.

Cet ordinateur de haute technologie de biophysique quantique se nomme le cerveau, avec son processeur « le mental » et pour se différencier de ses congénères, il s’est attribué un nom et prénom, vous admettrez aisément qu’il est plus simple de procéder ainsi.

Maintenant, rajoutons l’éducation transmise par nos parents, le cursus scolaire, les croyances de société et religieuses (même si vous ne croyez en rien, vous croyez en quelque chose qui n’est « rien » et cela reste une croyance), coutumes, lois physique connues etc…

Rajoutons encore notre propre parcours de vie, nos expériences, la manière dont nous les avons vécus et assimilés ces informations en mémoire.

Notre signe zodiacal pour ce qui est des influences stellaires et énergétique, je rappelle que nous sommes toujours dans le quantique et notre cerveau est un super récepteur/émetteur (avec un processeur programmable).

La liste est très longue, mais vous avez compris le principe, donc tout ceci correspond à la manière dont de ce super ordinateur biophysique quantique assimile ses expériences les stocke en mémoire, façonne sa personnalité, sa différence et son individualité.

Je fais une parenthèse pour définir ce qu’est la théorie quantique :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/quantique/65492

Théorie physique qui traite du comportement des objets physiques au niveau microscopique [atome, noyau, particules]. (La théorie quantique [ou théorie des quanta] est née au début du xxe siècle grâce aux travaux de M. Planck, A. Einstein et N. Bohr. Contrairement à la physique classique, elle décrit la matière et le rayonnement de manière discontinue, utilisant pour cela le concept d’unités discrètes appelées quanta. Un système passe ainsi d’un état à un autre selon certaines valeurs définies : c’est la quantification. L’effet photoélectrique illustre cette propriété. Par ailleurs, cette théorie décrit l’état d’un système non plus par sa position et sa vitesse, mais par sa fonction d’onde, qui permet de calculer sa probabilité de présence. Ainsi, un objet quantique peut se trouver à deux endroits à la fois.

Je continu sur ce principe de mémoire, maintenant nous pouvons rajouter des informations relatives aux transgénérationnelles, rappelez-vous que toutes informations existent en dehors du temps et de l’espace (la théorie quantique).

Prenez par exemple votre arrière-grand-mère, vivant une soumission absolue dédier aux tâches ménagères et cuisinières, sans pouvoir avoir le droit d’exprimer une opinion et validant son expérience de vie ainsi, elle va pouvoir transmettre ces dites informations dans son encodage ADN et énergétique aux générations futures du genre féminin, reproduisant inconsciemment ce schéma de vie (merci mamie !).

Petite pause, j’aimerai vous poser une question :

  • Qui est derrière le volant de votre véhicule ?
  • Est-ce l’ordinateur de bord qui vit sa vie en mode pilotage automatique ou quelque chose d’autre ?

Continuons en partant de ce postulat, nous sommes tous d’accord de penser que notre mémoire, personnalité, notre soi illusoire, est programmé par des informations stockées et par des croyances. Notre manière d’aborder notre environnement est limitée selon des lois physiques et biologiques connues.

Je précise « connues », car nous ne percevons par nos yeux physiques, qu’une infime partie des fréquences de lumière existantes, donc notre environnement n’est qu’une perception limitée que nous prenons comme réel et défini pour évoluer dans notre environnement.

https://www.maxicours.com/se/cours/domaine-des-longueurs-d-onde/

Le visible ne constitue qu’une infime partie des radiations possibles. En se focalisant sur cette zone, en retrouve le spectre obtenu en décomposant la lumière blanche, avec un prisme, ou lors d’un arc en ciel : On admet que le visible se situe entre 380 et 780 nm, soit environ 400-800 nm.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Spectre_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique

Les sons également ne sont perceptible qu’en partie, on parle du spectre audible, qui est l’ensemble des fréquences sonores pouvant être perçues par un être humain.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Champ_auditif

Le champ auditif est la gamme de fréquences qui peut être entendue par les humains ou par d’autres animaux. L’expression peut également faire référence à la gamme de niveaux.

Le champ auditif humain est généralement donné comme étant de 20 à 20 000 Hz, bien qu’il y ait des variations considérables entre les individus, en particulier aux hautes fréquences. Une perte progressive de sensibilité aux hautes fréquences avec l’âge est considérée comme normale.

La sensibilité varie également en fonction de la fréquence, comme le montrent les courbes isosoniques. L’examen de routine d’une perte auditive comprend généralement un audiogramme qui indique les niveaux de seuil par rapport à une normale.

Plusieurs espèces animales entendent des fréquences bien au-delà de la portée auditive de l’homme. Certains dauphins et certaines chauves-souris, par exemple, peuvent entendre des fréquences allant jusqu’à 100 000 Hz. Les éléphants peuvent entendre des sons de 14 à 16 Hz, tandis que certaines baleines peuvent entendre des infrasons aussi bas que 7 Hz (dans l’eau).

Donc voilà pour mon approche, au-delà de nos croyances, il y a d’autres univers qui nous entourent, invisibles et non perceptibles par nos sens physiques.

J’espère sincèrement que vous êtes toujours avec moi, car là ça devient vraiment intéressant.

La Conscience

Maintenant un peu d’étymologie pour continuer notre moment philosophique sur le mot « conscience »

Le mot conscience vient de cum et scire, qui signifient « savoir avec ».

La conscience est en effet une connaissance qui est avec soi, qui nous accompagne.

Nous avons également, « Con » qui est un mot polysémique et un substantif trivial qui désigne à l’origine la vulve humaine. (Oui moi aussi j’ai été surpris quand j’ai découvert ça !!) https://fr.wikipedia.org/wiki/Con

« Con » ne viendrait pas du tout de « cuniculum » (lapin) mais du Latin « cunnus », qui signifie, lui, « gaine » , « fourreau » et par extension le sexe féminin, l’intérieur, le contenant.

Donc nous pouvons comprendre qu’une « conscience » est une science, un savoir qui vient de l’intérieur.

Nous pouvons donc parler de conscience humaine, ce savoir basé sur des croyances et des expériences avec une perception limitées.

Mais on nous parle depuis bien longtemps, d’une « conscience supérieure », celle qui nous est rabâchée depuis des millénaires, celle de ce « Maître intérieur bienveillant », cette science qui vient de l’intérieur, celle qui nous guide et nous conseille de prendre tel ou tel chemin, nous suggère des choix plus harmonieux pour nous-même (le véhicule et la conscience humaine du coup !). 

Et ce mystérieux « Maître » ou cet « intérieur », ils sont où ?

Vous imaginez bien qu’ils ne peuvent se trouver dans l’ordinateur de bord de la voiture, puisque ce n’est qu’un outil pour faire fonctionner le véhicule, planifier, calculer, faire la liste des courses, se différencier des autres et penser à chercher le fiston au club de foot.

De grands Maîtres incarnés ont foulés cette terre et nous ont indiqué le chemin, « dans notre cœur », oui mais pas celui qui est physique, rappelez-vous que nous ne percevons qu’une partie de notre environnement, et notre corps physique est doté d’autres corps, éthérique, énergétique ou subtil, prenez ce qui vous parle le plus.

Et ce « Maître intérieur », cette « conscience supérieur », cette intelligence qui ne prend pas en compte les croyances dont nous avons parlé plus tôt, n’est pas perceptible par nos sens physiques. On nous dit que sa nature est Divine qu’elle est dotée d’une « intelligence », non pas comme le mentale avec des acquis de croyances, mais par sa nature réelle, celle même qui est source de toute création, « Amour », celui même qu’un « humain/mammifère » ne peut concevoir dû à ses limitations.

On nous dit que le véritable « Amour » est « inconditionnel », un amour sans conditions, sans jugements, au-delà du plan physique et que nous avons tous en nous, à l’intérieur de nous, qui se situe au niveau cœur, on nous dit d’ouvrir notre cœur et de réaliser notre véritable nature Divine, d’incarner le Divin en Soi par l’Amour et la Compassion et que c’est le chemin. (Facile ! LOL)

Il y à près de 3000 ans à l’entrée du temple de Delph en Grèce antique, figuré l’inscription « connait-toi, toi-même » https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnothi_seauton

Au fil de siècle, cette maxime c’est modifié en « Homme, connait-toi toi-même et tu connaitras l’univers et les dieux »

De grande figures philosophiques se sont penché sur cette maxime delphique, que ce soit Platon, Socrate, Héraclite, Aristote et bien d’autres.

Faisons encore un peu d’étymologie (j’adore ça) : « Connait-toi toi-même »

  • Connaitre, Con-naitre : Naitre de l’intérieur (vous vous souvenez, « con » signifie « intérieur »)
  • Toi-même : Toi qui m’aime

Donc nous pouvons interpréter cette inscription :

Naitre de l’intérieur, Toi qui m’aimes.

Naitre de l’intérieur ta véritable nature Divine qui t’aime.

« Incarne ta véritable nature Divine qui t’aime »

Il y certainement quelqu’un qui a réussi cela ou simplement qui a pu le comprendre, car la première version c’est transformé en « Homme, connait-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux » nous indique clairement.

« Homme Incarne ta Véritable Nature Divine qui t’Aime et tu Connaîtras l’Univers et les Dieux »

Donc, le « Qui suis-je » peut-être bien vaste ou très simple, de mon point de vue, ce n’est qu’une question de choix. Et vous, lequel faites-vous ?

Avec toute ma bienveillance,

Fabrizio

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.